Bienvenue sur le site des CV-AV de Yopougon - L'Eucharstie dans l'histoire de l'Eglise
   
 
  LES NEWS
  INTRODUCTION
  HISTORIQUE
  STRUCTURES
  SANCTIONS DISCIPLINAIRES
  NOS SECTEURS
  OBJECTIFS
  HYMNES
  LE BUREAU DIOCESAIN
  RESULTATS DES FORMATIONS
  REGLEMENT INTERIEUR DIOCESAIN
  QUELQUES IMAGES RELIGIEUSES
  QUELQUES LIENS
  QUELQUES ENSEIGNEMENTS
  => L'Eucharstie dans l'histoire de l'Eglise
  => Les couleurs liturgiques
  => Les livres liturgiques
  => L'Année liturgique
  => La Bible face à la science
  => La psychopédagogie
  => Comment organiser une activité?
  GALERIE
  LIVRE D'OR
  Contact
  ARCHIVES
  SONDAGE

THEME I: L'Eucharistie dans l'histoire du salut

Dans l'Ancien Testament, l'offrande et le sacrifice à Dieu, réalisés en signe de reconnaissance, demande et réparation des péchés, constituent le contexte préparatoire éloigné de la dernière Cène de Jésus-Christ. Celle-ci est remémorée dans la personne du serviteur de Yahvé qui s'offre en sacrifice, versant son sang pour la nouvelle alliance (cf. Is 42,1-9 ; 49,8) en lieu et place de l'humanité et à son avantage. Les repas religieux des Juifs aussi, et surtout celui de la Pâque en mémoire de l'Exode et le banquet sacrificatoire, servaient à rendre grâce pour les bénéfices reçus de Dieu et pour entrer en communion avec lui à travers les victimes du sacrifice (cf. 1 Co 10,18-21). L'Eucharistie aussi instaure la communion avec le sacrifice de Jésus-Christ. En outre, dans la tradition et dans le culte juifs, la bénédiction (berakà) constituait d'une part la transmission de la vie à l'homme de la part de Dieu et, de l'autre, la reconnaissance émerveillée et adorante de l'homme pour l'œuvre de Dieu. Cela était réalisé dans le sacrifice présenté au Temple et dans le repas pris chez soi (cf. Gn 1,28 ; 9,1 ; 12,2-3 ; Lc 1,69-79). La bénédiction était à la fois euloghía – c'est-à-dire louange de Dieu – et eucharistía, c'est-à-dire action de grâce ; dans le christianisme, ce dernier aspect finira par identifier la forme et le contenu de l'Anaphore, ou Prière Eucharistique.

Les Juifs avaient aussi un repas saint ou sacrifice convivial (tôdâ) (cf. par ex. les Psaumes 22 et 51), pratiqué à l'époque de Jésus et caractérisé par l'action de grâce ou par le sacrifice sans effusion de sang, dans le pain et le vin. On peut ainsi comprendre un autre aspect de la Cène, celui du sacrifice convivial d'action de grâce. Le rite du sang versé en sacrifice de l'Ancien Testament est sous-jacent au thème de l'alliance que Dieu stipule gratuitement avec son peuple (cf. Gn 241-11). Annoncé par les prophètes (cf. Is 55,1-5 ; Je 31,31-34 ; Ez 36,22-28), et absolument nécessaire pour comprendre la dernière Cène et l'ensemble de la révélation du Christ, ce rite porte un nom (en hébreu berít, traduit en grec par diathéke) qui indiquera aussi le corps des textes du Nouveau Testament. En effet, lors de la Cène, le Seigneur a scellé l'alliance, son testament avec les disciples et toute l'Église.

Les signes prophétiques et le mémorial annoncés dans l'Ancien Testament (le repas en Égypte, le don de la manne, la célébration annuelle de la Pâque) se réalisent dans les sacrements ou mystères de l'Église. En eux, est contenue toute la puissance divine sanctifiante, transformante et divinisante de la mort et de la résurrection du Seigneur, célébrée chaque dimanche, et même chaque jour, dans la Pâques chrétienne. Pour saint Ambroise : « Examine maintenant ce qui est supérieur : le pain des anges ou la chair du Christ qui est certes le Corps qui donne la vie ? […] cela se passait en figure, ceci en vérité ».[14]




« La nuit même ou il fut livré, Jésus pris le pain, et rendit grâce en disant :
Prenez et mangez, ceci est mon corps livré pour vous.
A la fin du repas, il pris la coupe de vin, de nouveau il rendit grâce, et la donnant à ses disciples en disant :
Prenez et buvez ceci est mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés, vous ferez cela en mémoire de moi. »


L’eucharistie, centre de toute vie chrétienne se définit comme étant :
* La célébration de l’alliance nouvelle,
* Le sacrifice d’action de grâce de l’église,
* Le mémorial du sacrifice du Christ,
* Le repas de communion avec Jésus,
* Jésus réellement présent,
* La divine liturgie du mystère de la foi.

1-L’EUCHARISTIE ,C’EST LA CELEBRATION DE L’ALLIANCE NOUVELLE

DIEU avait célébré une 1ère alliance avec le peuple Hébreu, à la montagne du SINAÏ. DIEU avait donné sa loi et le peuple l’avait acceptée. Pour sceller cette alliance, MOÏSE répandit sur le peuple le sang des animaux qui furent égorgés en disant : « ceci est le sang de l’alliance. »EX 24 :1-8.
Jésus en venant dans le monde, a supprimé les anciens sacrifices en les remplaçant par le sien. Il a donné sa vie jusqu’à mourir sur la croix pour nous sauver. Pendant son dernier repas avec ses disciples à la veille de sa mort, il institua le sacrement de l’Eucharistie et leur donna le pouvoir de célébré ce sacrifice. C’est pourquoi jusqu'à la fin du monde, l’église célébrera cet unique sacrifice de Jésus Christ.

2-L’EUCHARISTIE EST LE SACRIFICE D’ACTION DE GRÂCE DE L’EGLISE

<>
c’est le sens du mot Eucharistie , mot qui viens du grec et qui veut dire rendre grâce à Dieu, remercier Dieu .
la prière d’action de grâce est inséparable du repas du Seigneur. Le nom « Eucharistie » apparaît dès le début du 2e siècle pour designer le repas de Jésus . C’est le sacrifice d’action de grâce du peuple des rachetés dont nous faisons partie, le sacrifice d’action de grâce de l’église.


3-L’EUCHARISTIE EST LE MEMORIAL DU SACRIFICE DU CHRIST

« Ceci est mon corps livré. Ceci est son sang versé. Faites ceci en mémoire de moi. »
Ce mémorial du Seigneur, est une célébration qui nous envoie au grand souvenir de la mort du CHRIST.
En se rendant présent lui-même, Jésus ressuscité rend présent parmi nous son unique sacrifice de la croix.
Nous unissons au sacrifice du Christ, en communion à lui et en nous offrant avec lui qui est mort et ressuscité, toujours vivant au milieu de nous et en nous.


4 – L’EUCHARISTIE EST LE REPAS DE COMMUNION AVEC LE JESUS

Jésus dit : « Prenez et mangez –prenez et buvez. »
« Prenez et mangez » mangez au moment où son mystère de mort et de résurrection est rendue présent sur l’autel. Jésus nous l’a dit :« mon corps est une nourriture et mon sang vrai boisson . » JN : 6,55
Jésus s’abaisse jusqu’à se faire nourriture pour nous. Celui qui communie porte vraiment le Christ en lui. Quand nous communion, nous pouvons répéter les paroles de ST PAUL.
« Je vis, mais ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi. » GA 2,20.

5- DANS L’EUCHARISTIE JESUS EST VRAIMENT PRESENT

Jésus dit : « Ceci est mon corps. Ceci est mon sang. »
La présence de Jésus dans l’Eucharistie n’est pas seulement une présence symbolique ou présence spirituelle, mais une présence réelle mais mystérieuse. Quand après la consécration il reste des petits pains consacrés, Jésus est toujours là. Jésus est là sur l’autel ou au tabernacle, et par la communion il vient à nous pour «être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »MT28 ,20

6- L’EUCHARISTIE EST LA DIVINE LITURGIE DU MYSTERE DE LA FOI

St Paul nous dit : « Chaque fois que nous mangeons ce pain et buvons à cette coupe, nous annonçons la mort et la resurrection du seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. »1COR 11,26
Pendant la célébration de l’Eucharistie, les chrétiens chantent aux différents rythmes et dansent parfois. Par ailleurs le prêtre est accompagné de toute une équipe de servants, les uns portent des lumières, d’autres font fumer l’encens, d’autres encore portent la croix, le missel, le pain, le vin, l’eau. par leur présence et la beauté de leurs gestes, il soutiennent la prière de l’assemblée et participent à la beauté de la cérémonie pour glorifier DIEU.

7- L’EUCHARISTIE EST LE PLUS GRAND SIGNE D’AMOUR MANIFESTE EN JESUS

C’est cet amour qu’il nous qu’il nous montre par sa naissance, sa vie, sa mort et sa résurrection, cet amour dont il nous fait vivre, qui est l’amour du Père, et du Fils et du Saint Esprit. 

(SOURCE www.e-monsite.com/servantsdemesse/rubrique-1009476.html






Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton adresse e-mail:
Ton site web:
Ton message:


=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=